Space Exploration Technologies

SpaceX s’élance vers le succès avec quatre jets d’eau Flow

Space Exploration Technologies Corp. (« SpaceX ») a été fondée en 2002 pour concevoir et fabriquer des lanceurs et des engins spatiaux. La commercialisation des lanceurs Falcon 1 et Falcon 9 par SpaceX s’est déroulée avec succès et en 2008, l’entreprise a été sélectionnée par la NASA pour réapprovisionner la Station spatiale internationale (ISS).

Le 25 mai 2012, le vaisseau spatial Dragon est devenu le premier vaisseau spatial privé à se rattacher à l’ISS, afin d’approvisionner les astronautes en eau, en vêtements et en nourriture. Le 28 octobre 2012, Dragon a achevé sa première mission officielle de ravitaillement au sein de l’ISS et est revenu avec de nombreux échantillons et équipements provenant de la station spatiale.

Une meilleure qualité, davantage de contrôle

Ayant déjà travaillé dans les nombreuses industries qui utilisent des jets d’eau, les ingénieurs de SpaceX connaissent leurs avantages. Les systèmes jets d'eau sont très flexibles et peuvent couper pratiquement tous les matériaux. Ils arborent souvent une précision suffisante pour découper des formes nettes ou proches des dimensions finales. Les procédés par fusion tels que les lasers ou les dispositifs de découpe au plasma, créent une zone thermiquement affectée, susceptible de provoquer des microfissures lors de la mise en forme de la pièce. Ces microfissures peuvent avoir des conséquences désastreuses dans le domaine de l’industrie aérospatiale. De ce fait, la pièce doit subir une transformation secondaire intensive pour meuler le rebord endurci. Avec les jets d’eau, aucune zone n’est affectée par la chaleur. Par conséquent, aucune tâche supplémentaire n’est requise avant l’utilisation de la pièce, ce qui permet d’épargner du temps et de l’argent.

SpaceX, une société de production intensive, a constaté que l’externalisation restreint le contrôle dont elle dispose sur le calendrier et la qualité. Une pièce de fournisseur présentant un défaut de fabrication ou nécessitant une modification de conception entraîne des répercussions néfastes sur le respect des échéances et pour les personnes impliquées. En effectuant le travail en interne, les ingénieurs de SpaceX peuvent exercer un meilleur contrôle. « Nous avons découvert les jets d’eau et leurs capacités par le biais notre expérience en matière d’externalisation. Nous voulions simplement avoir plus de contrôle sur le processus », déclare Rick Cortez, directeur des opérations de développement.

Trouver le jet d’eau idéal

En juillet 2010, SpaceX a acheté un système de découpe au jet d’eau Mach 3 équipé d’un multiplicateur de pression de 4 136 bars et un jet d’eau dynamique Dynamic Waterjet®. Quelques mois plus tard, l’entreprise a acheté d’autres tables. Elle a fait l’acquisition d’un système Mach 2 doté d’une pompe de 4 136 bars pour la découpe conventionnelle. L’entreprise a également acheté un autre système Mach 3 doté d’une pompe HyperJet® évaluée à 6 481 bars, ainsi qu’un système Dynamic XD® pour la découpe en chanfrein et en 3D. Le système Dynamic XD apporte aux pièces 3D le même contrôle de l’angle d’inclinaison que Flow a développé pour la découpe à plat.

Plus de tables, plus de production

SpaceX prévoit de poursuivre son développement et de continuer à commercialiser des fusées et des engins spatiaux. Cela entraîne un besoin croissant en pièces de haute précision, coupées efficacement. Pour répondre à cette demande croissante, SpaceX a acheté d’autres systèmes auprès de Flow, notamment les dernières innovations en matière de technologie Mach 4, afin de satisfaire à des exigences précises. « Nous avons décidé d’acheter les systèmes Mach 4 de Flow pour bénéficier d’une plus grande flexibilité », affirme M. Cortez.

Le plus récent ajout à la gamme de jets d’eau Mach 4 de Flow permet au système de disposer de platines de découpe de 2 ou 3 mètres de large sur 2 mètres de long, avec la possibilité de s’étendre ultérieurement à une longueur de 14 mètres. Chaque système est contrôlé par un logiciel FlowMaster qui permet à l’opérateur de charger le schéma avant d’indiquer le matériau, l’épaisseur et la qualité des contours, puis de commencer à découper les pièces. Le logiciel surveille également les pompes, veillant à ce qu’elles fonctionnent à plein rendement.

Les ingénieurs de SpaceX ont immédiatement apprécié les avantages du jet d’eau en raison de l’économie de temps, du contrôle et de la facilité à effectuer des changements. « Puisque nos jets d’eau se trouvent en interne, et grâce à leurs innombrables capacités, les pièces peuvent être conçues et fabriquées le jour même ou pour le lendemain », déclare M. Cortez. « Comparez cela aux délais d’exécution de deux semaines ou plus que l’on nous proposait quand nous externalisions le travail ».